Actualités

EN DIRECT – Les Etats-Unis ont frappé cette nuit la Syrie – 9 avions détruits – Des victimes – Conseil de sécurité en France à 19h




13h48: 

L’Iran accuse les Etats-Unis d’utiliser de « fausses allégations » pour attaquer la Syrie


13h13: 

les frappes américaines, un acte « irresponsable » et « idiot », affirme la présidence syrienne


12h57: 

Le ministère russe de la Défense a affirmé vendredi que la soixantaine de missiles américains tirés contre une base aérienne syrienne avaient montré une efficacité militaire « extrêmement faible ».

Le bilan de cette initiative de l’armée américaine est de quatre soldats syriens tués, deux portés disparus et six blessés, rapportent les agences de presse russes citant le ministère.

Le ministère ajoute que seuls 23 missiles ont atteint leurs cibles tandis qu’il n’a pas été précisé ce que sont devenus les 36 autres.

Les dégâts matériels se résument à la destruction de six avions qui se trouvaient dans un hangar pour des réparations.

Jugeant que cette opération constituait une violation de l’accord conjoint sur la sécurité aérienne syrienne, le ministère russe de la Défense a annoncé que celle-ci allait être renforcée.


12h16: 

Neuf civils dont quatre enfants ont péri dans les frappes américaines qui ont visé une base militaire du régime en Syrie, a annoncé vendredi l’agence officielle Sana.

« L’agression américaine a provoqué la mort de neuf civils, dont quatre enfants, fait sept blessés et provoqué d’importantes destructions dans les maisons des villages d’Al-Chaayrate, Al-Hamrate et Al-Manzoul », proches de la base visée, a indiqué l’agence, qui n’a pas précisé si ce chiffre incluait le bilan de six morts fourni plus tôt par l’armée syrienne.


12h11: 

Le régime syrien porte « l’entière responsabilité » des frappes américaines, affirme l’OTAN


12h07: 

Le Premier ministre français Bernard Cazeneuve écourte son voyage en Tunisie pour assister à Paris à un Conseil de défense convoqué par le président de la République à 19 heures ce soir.


11h49 : 

Neuf avions de l’armée syrienne ont été « détruits » dans les frappes américaines contre l’aérodrome d’al-Chaayrate, a affirmé vendredi la télévision russe, diffusant des images de la base syrienne visée.

« Neuf avions syriens des forces armées ont été détruits par les frappes » américaines contre la base d’al-Chaayrate, a déclaré le correspondant de la chaîne de télévision russe Rossiïa 24, Evgueni Poddoubni, qui s’est rendu sur place.


11h45: 


L’Union européenne entend travailler avec les Etats-Unis afin de mettre fin aux brutalités en Syrie, a indiqué le président du Conseil européen Donald Tusk après les frappes menées par l’armée américaine contre une base militaire syrienne vendredi.

« Les frappes américaines démontrent la détermination contre les attaques chimiques barbares. L’UE travaillera avec les Etats-Unis pour mettre fin à la brutalité en Syrie », ajoute Donald Tusk dans un message sur son compte Twitter.


10h43:

François Hollande annonce la tenue d’un conseil de défense à 19h pour « voir comment la France peut prolonger cette initiative »


10h37:

François Hollande: « Cette opération était une réponse. Elle doit être poursuivie dans le cadre des Nations Unies, si c’est possible ». La « réponse » américaine « doit être poursuivie au niveau international » selon François Hollande


10h22/ 

Marine Le Pen s’est déclarée « étonnée » de la décision du président américain Donald Trump, dont elle avait salué l’élection en novembre, qui a lancé des frappes en Syrie après une attaque chimique présumée, devenant ainsi à nouveau « gendarme du monde ».

« Je suis un peu étonnée, parce que (le président américain Donald) Trump avait indiqué à plusieurs reprises qu’il n’entendait plus faire des Etats-Unis le gendarme du monde, et c’est exactement ce qu’il a fait hier », a affirmé la candidate Front National à l’élection présidentielle sur France 2.

« Est-ce que c’est trop demander d’attendre les résultats d’une enquête internationale indépendante avant d’opérer ce genre de frappe? », s’est interrogée Mme Le Pen qui réagissait aux frappes lancées par les Etats-Unis dans la nuit de jeudi à vendredi en Syrie.

« Ce que je voudrais, c’est qu’on ne retrouve pas le même scénario que celui qu’on a pu voir en Irak, en Libye, qui en réalité sont des processus qui ont entraîné le chaos, qui ont fini par conforter le fondamentalisme islamiste » et le terrorisme, a-t-elle ajouté.

« Ce qui s’est passé est épouvantable, je le condamne de la manière la plus claire qui soit mais est-ce qu’on peut attendre d’avoir les résultats d’une enquête internationale ? », a-t-elle répété.


10h18: 

Le Japon soutient la « détermination » des États-Unis contre la prolifération d’armes chimiques, a déclaré le premier ministre Shinzo Abe. « Le gouvernement japonais soutient la détermination du gouvernement américain à ne jamais tolérer la prolifération d’armes chimiques », a déclaré à la presse Shinzo Abe, jugeant que l’action américaine avait « eu pour but d’éviter une aggravation de la situation ».

« Nous apprécions hautement l’engagement fort du président (Donald) Trump pour le maintien de l’ordre international et pour la paix et la sécurité des alliés et du monde », a ajouté Shinzo Abe. « La communauté internationale a subi un grand choc face à cette situation terrible dans laquelle même de jeunes enfants ont été victimes », a affirmé le premier ministre japonais en référence à l’attaque chimique présumée de mardi. « Ceci est extrêmement inhumain et viole les résolutions de l’ONU ».


10h05:

 

Le président syrien Bachar el-Assad porte « l’entière responsabilité » des frappes américaines ayant visé une base militaire de son régime en représailles à une attaque chimique présumée, ont estimé vendredi la chancelière allemande et le président français.

« Une installation militaire du régime syrien utilisée pour des bombardements chimiques a été détruite cette nuit par des frappes américaines (…) Assad porte l’entière responsabilité de ce développement », ont indiqué Angela Merkel et François Hollande dans un communiqué commun, assurant que Washington les avait informés au préalable de son action.


10h04:

François Fillon dit « comprendre » la riposte américaine mais met en garde contre une « confrontation directe » Occident-Russie


09h48: 

la Russie demande une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU


09h43: Moscou suspend son accord avec Washington sur la prévention d’incidents aériens


09h28: 

 Pékin condamne « tout usage d’armes chimiques, par n’importe quel pays »


09h14: 



La frappe américaine sur une base aérienne en Syrie a fait « six morts, des blessés et d’importants dégâts matériels », selon l’armée syrienne

«Les Etats-Unis ont mené à 03h42 (2h42 heure de Paris) une agression flagrante contre l’une de nos bases aériennes dans le centre, avec des missiles, faisant six morts, des blessés et d’importants dégâts matériels», a indiqué l’armée dans un communiqué lu par un porte-parole à la télévision d’Etat.

Un peu plus tôt, l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) avait annoncé que «quatre soldats syriens avaient été tués ce vendredi par les frappes américaines en Syrie qui ont également « détruit presque totalement » la base aérienne du régime qui était visée.


09h13: 

La France et le président de la République ont bien été prévenus «en amont» de l’intervention américaine, selon BFMTV


08h44: 

Une conférence de presse aura lieu au Quai d’Orsay à 12h30 


08h32:  »

Bachar Al-Assad devra être jugé comme criminel de guerre. », déclare Jean-Marc Ayrault sur Twitter.



08h23:

 le gouvernement britannique « soutient pleinement » les frappes américaines


08h20: 

Les frappes américaines en Syrie causent un « préjudice considérable » aux relations entre Moscou et Washington, a déclaré vendredi le Kremlin, qui estime qu’elles constituent une « agression contre un Etat souverain ».

« Cette action de Washington cause un préjudice considérable aux relations russo-américaines, qui sont déjà dans un état lamentable », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russes.


08h14: 

Les frappes menées par l’armée américaine contre une base aérienne syrienne d’où aurait été menée l’attaque au gaz de mardi, constituent un « avertissement » et une forme de « condamnation » du « régime criminel » de Bachar el-Assad, a déclaré Jean-Marc Ayrault.

« J’ai été informé par Rex Tillerson (secrétaire d’Etat américain-NDLR) dans la nuit », a dit le chef de la diplomatie française à Reuters et France Inter en marge d’un déplacement en Mauritanie.

L’usage des armes chimiques est une « terrible réalité » et ça doit être puni car c’est un « crime de guerre », a-t-il ajouté. Il y a une « sorte de condamnation » à travers ces frappes militaires contre le « régime criminel » du président syrien Bachar el-Assad, a-t-il ajouté. « Il y a un signal qui a été donné », c’est un « avertissement ».

La Russie et l’Iran, alliés du régime syrien, doivent comprendre que soutenir Bachar el-Assad n’a pas de sens, a poursuivi Jean-Marc Ayrault, précisant que la France ne souhaitait aucune confrontation avec ces deux pays.

La France n’est pas partie belligérante en Syrie, a-t-il souligné, ajoutant qu’elle était seulement membre de la coalition de lutte contre l’Etat islamique.


08h02: 



Le président russe Vladimir Poutine considère les frappes américaines contre la Syrie comme une « agression contre un Etat souverain », a déclaré vendredi le Kremlin, estimant qu’elles causaient un « préjudice considérable » aux relations entre Moscou et Washington.

« Le président Poutine considère les frappes américaines contre la Syrie comme une agression contre un Etat souverain en violation des normes du droit international, (se fondant) sur des prétextes inventés », a affirmé le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par les agences de presse russes.

La Russie est le principal allié du régime syrien et mène des frappes aériennes depuis la fin septembre 2015 en Syrie, où elle a déployé avions et hélicoptères.

« Cette action de Washington cause un préjudice considérable aux relations russo-américaines, qui sont déjà dans un état lamentable », a déclaré M. Peskov.

« Mais surtout, comme l’estime Poutine, cette action ne nous rapproche pas de l’objectif final de la lutte contre le terrorisme international mais dresse au contraire de sérieux obstacles pour la constitution d’une coalition internationale pour la lutte contre (le terrorisme) », a-t-il déclaré.

« L’armée syrienne ne dispose pas de réserves d’armes chimiques », a affirmé le porte-parole, estimant que « la destruction de toutes les réserves d’armes chimiques » par Damas avait déjà été constatée par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques.

Pour le président russe, « les frappes américaines en Syrie sont une tentative de détourner l’attention de la communauté internationale loin des nombreuses victimes civiles en Irak », où des raids aériens contre l’organisation Etat islamique (EI) à Mossoul ont tué des dizaines de civils fin mars, explique le porte-parole.

« Du point de vue de Poutine, ignorer complètement les faits concernant l’usage par les terroristes d’armes chimiques aggrave considérablement la situation », a déclaré M. Peskov.


07h51: 

Une porte-parole militaire indique que l’armée israélienne avait «été informée à l’avance par les Etats-Unis de l’attaque en Syrie qu’elle soutient totalement».


07h46: 

La télévision d’Etat syrienne a qualifié d' »agression » les frappes américaines contre une base aérienne du régime, évoquant plus d’une cible.

« Agression américaine visant des cibles militaires syriennes avec plusieurs missiles », a alerté la chaîne sitôt après l’annonce américaine.


07h45: 

Israël a apporté son soutien « total » aux frappes déclenchées par les Etats-Unis contre la Syrie, un « message fort » que devraient entendre aussi l’Iran et la Corée du Nord, a indiqué le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

« Israël soutient totalement la décision du président Trump et espère que ce message de détermination face aux agissements ignobles du régime de Bachar al-Assad sera entendu non seulement à Damas, mais aussi à Téhéran, Pyongyang et ailleurs », selon son communiqué.

« Par la parole et par les actes, le président Trump a délivré un message fort et clair: on ne tolèrera pas l’usage et la propagation des armes chimiques », dit le communiqué.


07h43: 

L’Arabie saoudite a annoncé vendredi qu’elle « soutenait totalement » les frappes américaines sur des objectifs militaires en Syrie, saluant la « décision courageuse » du président Donald Trump dans sa réponse à l’utilisation présumée d’armes chimiques par le régime syrien contre des civils.

« Une source au ministère des Affaires étrangères a exprimé le soutien total du royaume d’Arabie saoudite aux opérations militaires américaines contre des cibles militaires en Syrie qui interviennent en réponse à l’utilisation par le régime syrien d’armes chimiques contre des civils innocents », indique un communiqué diffusé par l’agence SPA.

Le communiqué salue la « décision courageuse » de Trump et affirme que le gouvernement syrien de Bachar el-Assad est responsable de ces frappes militaires.


07h42: 

L’Iran condamne fermement les frappes de missiles américains contre une base aérienne en Syrie, indique l’agence de presse ISNA citant un porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères vendredi.

« L’Iran condamne fermement toutes frappes unilatérales de cette nature. De telles mesures vont renforcer le terrorisme en Syrie et vont compliquer la situation en Syrie et dans la région », ajoute ISNA.


07h36:

 La Russie demande une réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies.


07h27: 

Selon le gouverneur de Homs, il y aurait «des morts» après les frappes américaines. «Il y a des martyrs, mais nous n’avons pas encore de bilan ni pour les martyrs ni pour les blessés», affirme Talal Barazi. «Il y a des blessés qui sont atteints de brûlures. Il y a des incendies que nous tentons de maîtriser. Ca va prendre un peu de temps pour évaluer les dégâts», ajoute t-il. 


07h19: 

Les frappes ont tué quatre soldats et ont quasiment détruit la base aérienne. Mais aucun bilan officiel n’est encore disponible.« On a la confirmation de la mort de quatre militaires dont un général de brigade dans l’armée de l’air. L’aéroport a été presque totalement détruit : le tarmac, le dépôt de fuel et le bâtiment de la défense aérienne ont été pulvérisés », a indiqué à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’OSDH.


07h17: 

Ces frappes, première opération militaire des Etats-Unis contre le régime syrien, ont été menées avec « 59 missiles » de croisière Tomahawk, a annoncé la Maison Blanche, précisant qu’elles avaient visé la base aérienne de Shayrat « associée au programme » d’armes chimiques de Damas et « directement liée » aux évènements « horribles » de mardi.


06h23: La frappe a provoqué des « pertes », a rapporté une source militaire syrienne

, sans préciser s’il s’agissait de pertes humaines ou matérielles.

«L’une de nos bases aériennes dans le centre du pays a été visée à l’aube par un missile tiré par les Etats-Unis, provoquant des pertes », a signalé la source citée par la télévision d’Etat, qui avait auparavant qualifié l’attaque d’« agression ».


06h02:

Deux navires de guerres américains armés de missiles Tomahawk croisent en Méditerranée orientale, a précisé un responsable de la Défense.


05h42:

La Russie a manqué à ses responsabilités en Syrie, a accusé cette nuit le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson, mais elle a été avertie à l’avance de la frappe américaine sur une base syrienne pour éviter que ses militaires sur place ne soient touchés.

« Les Russes ont été prévenus à l’avance » de la frappe d’une soixantaine de missiles sur la base aérienne syrienne, via la ligne de communication spéciale établie entre militaires américains et russes pour éviter les incidents en Syrie, a précisé le porte-parole du Pentagone Jeff Davis.


05h38:  Le visage et le ton très grave, le président américain a accusé « le dictateur syrien Bachar al-Assad (d’avoir) lancé une horrible attaque avec des armes chimiques contre des civils innocents (…) en utilisant un agent neurotoxique mortel ».


05h27:

Le président Donald Trump a affirmé que ces opérations étaient « dans l’intérêt vital de la sécurité nationale » des Etats-Unis.

Le 4 avril, un raid imputé à l’armée syrienne contre la localité de Khan Cheikhoun dans le nord-ouest de la Syrie a fait au moins 86 morts, dont 27 enfants.

Les Etats-Unis ont accusé le régime du président Bachar al-Assad d’avoir utilisé un agent neurotoxique de type sarin contre cette petite ville rebelle, dont les images de victimes – femmes et enfants – agonisantes ont choqué le monde.

Le président Trump avait menacé depuis mercredi de passer à l’action contre son homologue syrien pour cette attaque « odieuse », un « affront à l’humanité ».

Jeudi, en arrivant en Floride pour accueillir son homologue chinois Xi Jinping, il avait encore dénoncé une « honte pour l’humanité » et réclamé que « quelque chose se passe ».

Son chef de la diplomatie Rex Tillerson avait accusé « le régime syrien sous la gouverne du président Bachar al-Assad d’être responsable de cette attaque ».

La chancelière allemande Angela Merkel a, elle aussi, montré du doigt le « régime d’Assad ».


04h52: La frappe a été menée avec « 59 missiles » Tomahawk, a annoncé un responsable de la Maison Blanche,

précisant que Washington avait visé la base aérienne de Shayrat, qui est « associée au programme » d’armes chimiques de Damas et « directement liées » aux évènements « horribles » de mardi.


04h23: Les Etats-Unis ont frappé cette nuit la Syrie, tirant des dizaines de missiles de croisière contre une base aérienne du régime en réponse à une attaque chimique présumée que Donald Trump a qualifiée de « honte pour l’humanité ».


.


Les Etats-Unis ont frappé cette nuit la Syrie…

by
morandini



link